Daido Moriyama Tokyo Color, 2008-2015 Tirage chromogène, 111,5 x 149 cm Courtesy of the artist / Daido Moriyama Photo Foundation

Après avoir organisé en 2003 sa première grande exposition en France, la Fondation Cartier pour l’art contemporain met de nouveau la lumière sur l’oeuvre du photographe Daido Moriyama, chasseur d’images urbaines depuis les années 60. Rencontré à l’occasion du numéro I HEART Tokyo, l’icône septuagénaire de l’instantané poursuit son travail documentaire dans les quartiers rouges de la capitale, exprimant encore et toujours sa fascination pour les rues éclairées aux néons et ses passants anonymes. Pour la Fondation Cartier, il présente son exploration de la photo couleur, partie méconnue mais pourtant essentielle de son oeuvre, conjointement à son célèbre travail en noir et blanc. Celui qui a délaissé l’appareil argentique au profit du numérique depuis près de trois ans démontre qu’il n’a rien perdu de sa spontanéité provocatrice, visible jusqu’au 5 juin prochain. // Twelve years after his first exhibition at the Fondation Cartier pour l’art contemporain in 2003, Daido Moriyama is back in Paris. The cult japanese photographer, met for I HEART Tokyo, keeps expressing his fascination for urban Tokyo lines and anonymous passersby. Featuring a large selection of color photographs, this new exhibition will shed light on this lesser-known yet ubiquitous aspect of his photographic practice, along with his famous black and white pictures. 

Notre entretien avec Daido Moriyama est à retrouver dans le numéro I HEART Tokyo, actuellement en kiosques et en vente sur l’eshop

I HEART TOKYO AU COEUR

By Elsa on 03/29/16 | Paris, Tokyo | , ,

 

 

IHeartTokyo_AnnaFOUQUERE_58Pour fêter la sortie de son 24ème numéro, I HEART s’est associé au bien nommé projet space Le Coeur pour une soirée 100% tokyoïte. Avec son exposition City Glance #1 dédiée au curating lifestyle du meilleur de la capitale nipponne, l’espace modulable du Marais était l’écrin parfait pour célébrer I HEART Tokyo. Alors que les cerisiers commencent leur floraison de l’autre coté du globe, c’est dans une atmosphère printanière et typiquement épurée que Le Coeur nous ouvrait ses portes, avec son mini salon de thé sur tatami, son expo photo et sa délicate céramique accueillant bouquets de fleurs et poissons rouges. L’appel de l’apéro nous a cependant poussé à remplacer le traditionnel bol de matcha par des bières bien méritées accompagnées de crackers au wasabi signés N.A!. Après cette introduction délicatement épicée, il suffisait de descendre les quelques marches qui menaient au sous sol pour découvrir la face B de la soirée, aux couleurs néons d’un BAM Karaoké survolté. Sans surprise, personne ne s’est risqué aux imprononçables tubes de J pop, préférant les hymnes de Céline Dion et des Spices Girls, hurlés jusqu’à en faire vibrer les fragiles installations de l’étage. Une expérience night and day immortalisée par Anna Fouqueré et à retrouver en quelques snapshots ci-dessous, et intégralement sur Facebook.

N’oubliez pas que vous pouvez vous aussi vous envoler vers Tokyo en participant à notre concours