I HEART TOKYO AU COEUR

By Elsa on 03/29/16 | Paris, Tokyo | , ,

 

 

IHeartTokyo_AnnaFOUQUERE_58Pour fêter la sortie de son 24ème numéro, I HEART s’est associé au bien nommé projet space Le Coeur pour une soirée 100% tokyoïte. Avec son exposition City Glance #1 dédiée au curating lifestyle du meilleur de la capitale nipponne, l’espace modulable du Marais était l’écrin parfait pour célébrer I HEART Tokyo. Alors que les cerisiers commencent leur floraison de l’autre coté du globe, c’est dans une atmosphère printanière et typiquement épurée que Le Coeur nous ouvrait ses portes, avec son mini salon de thé sur tatami, son expo photo et sa délicate céramique accueillant bouquets de fleurs et poissons rouges. L’appel de l’apéro nous a cependant poussé à remplacer le traditionnel bol de matcha par des bières bien méritées accompagnées de crackers au wasabi signés N.A!. Après cette introduction délicatement épicée, il suffisait de descendre les quelques marches qui menaient au sous sol pour découvrir la face B de la soirée, aux couleurs néons d’un BAM Karaoké survolté. Sans surprise, personne ne s’est risqué aux imprononçables tubes de J pop, préférant les hymnes de Céline Dion et des Spices Girls, hurlés jusqu’à en faire vibrer les fragiles installations de l’étage. Une expérience night and day immortalisée par Anna Fouqueré et à retrouver en quelques snapshots ci-dessous, et intégralement sur Facebook.

N’oubliez pas que vous pouvez vous aussi vous envoler vers Tokyo en participant à notre concours

 

 

©Johanna Pyneeandee

Pour fêter la sortie de son 20ème numéro, I HEART s’est associé à Dim Sum Cantine pour vous faire découvrir ses irrésistibles bouchées hongkongaises. Cachée par la vapeur et les piles de paniers en bambous, l’adresse du 9ème nous a offert un voyage gustatif qui ne nécessitait qu’une paire de baguettes, quelques bières Sol et un grand appétit pour être tout à fait prêt à déguster. Retrouvez quelques snapshots de la soirée, signés Johanna Pyneeandee ci-dessous, et toutes les photos sur l’album facebook.

 

 

I HEART #19 Chicago est sorti! Au sommaire de ce nouveau  numéro aussi appétissant que la fameuse deep dish pizza : le pionnier de l’indie R&B How To Dress Well, les rappers prodiges Lucki Eck$ et Mick Jenkins, le créateur de la ghetto house Houz Mon, le groupe pop lo-fi The Lemons, le duo dad rock White Mystery,  les rockeurs Twin Peaks, le plasticien star Nick Cave, l’artiste coup de coeur Ryan Travis Christian, le cinéaste mumblecore Joe Swanberg, le passionné du Sign Art Stephen Monkemeier, la scène Boppin’, les vestiges de la Chicago House, l’architecte éclairé Sam Jacob, une série mode immortalisée par Brian Sorg, des bons baisers de la créatrice Shelby Steiner et de l’entrepreneur April Francis… et comme d’habitude, toutes nos meilleurs adresses! <3 <3 <3

I HEART #19 Chicago is out! Featuring indie R&B pioneer How To Dress Well, gifted rappers Lucki Eck$ and Mick Jenkins, ghetto house’s godfather Houz Mon, lo-fi pop band The Lemons, dad rock duet White Mystery, up and coming rock band Twin Peaks, arts superstar Nick Cave, cartoonesque artist Ryan Travis Christian, numblecore film-maker Joe Swanberg, Sign Art’s perpetrator Stephen Monkemeier, The Boppin’ Scene, the remains of Chicago House Music, architect Sam Jacob, a fashion editorial shot by Brian Sorg, kisses sent by fashion designer Shelby Steiner and entrepreneur April Francis…and, as usual, our best spots! <3 <3 <3

 

 

Profitant de l’escale parisienne du groupe Buraka Som Sistema, I Heart s’est associé à leur label Enchufada pour concocter un plateau combinado aux saveurs portugaises. Le nouveau tunnel du Faust a donc accueilli, en plus de notre cover boy DJ Marfox, le DJ de BSS Branko, Max le Daron ou Photo Romance, pour faire vibrer le pont Alexandre III aux beats du kuduro sauce européenne. Retrouvez quelques snapshots de la soirée, signés ©Victor Malecot ci-dessous, et toutes les photos sur l’album facebook.

 

 

De gauche à droite : DJ Noronha, DJ Perigoso, DJ Maboku, DJ Lilocox, DJ Kolt, DJ Firmeza, DJ Nigga Fox, Antonio Arruda, DJ Marfox et Alberto Arruda - © Maxime Chanet

Depuis une dizaine d’années, un nouveau genre de musique prend forme dans les logements vétustes de la banlieue de Lisbonne. Inspiré par les sonorités angolaises, principalement issues du kuduro, ce style cadencé s’harmonise avec diverses tonalités des musiques électroniques : la bass music, le grime, la drum and bass et la house. Un savant mélange qui fait vibrer les vitres des HLM du quartier, où DJ Marfox est le grand frère et le mentor de toute une génération. Désormais, ce mouvement musical sort du ghetto, grâce au travail des pionniers du label Principe Discos. Des DJ comme Marfox, Nervoso, Maboku, Firmeza ou encore Nigga Fox peuvent aujourd’hui balancer leur irrésistible rythmique au cœur de Lisbonne et dans les clubs du monde entier. Nous avons rencontré ces managers perspicaces, afin qu’ils nous racontent cette formidable ascension. Pedro Gomes, José Moura, Nelson Gomes et Márcio Matos ont tous pris le temps de répondre à nos questions, à seulement quelques jours de leur grande célébration mensuelle, Noite Principe

Comme les artistes dont vous vous occupez, avez-vous grandi dans la banlieue de Lisbonne ?
Pas vraiment, nous avons grandi, pour la plupart, dans différents endroits du pays. Seuls Nelson et Pedro ont vécu aux alentours de Lisbonne. Toute notre activité musicale est basée depuis toujours dans la capitale.

Read more

keep looking »