Aller au cinéma est la meilleure façon de profiter d’un film : écran panoramique, système audio à la pointe de la technologie, pop corn fraîchement soufflé… Oui mais voilà : s’il y a bien une chose que l’on regrette une fois assis sur son strapontin de velours rouge, c’est bien le confort de son canapé. Cela, Ikea l’a bien compris en proposant sa nouvelle expérience home cinema au Max Linder jusqu’au 29 avril. Plutôt que d’apporter le cinéma dans les foyers, ce sont ces derniers qui s’invitent dans les salles noires. Résultat : disparition totale des sièges traditionnels remplacés par plusieurs mini-salons Ikea pouvant accueillir 2 à 8 personnes. Côté programmation, on retrouve aussi l’ambiance des soirées plateau télé du dimanche soir avec des classiques tels que Blade Runner ou Les Tontons Flingueurs, des références cultes du cinéma français comme 8 Femmes ou Les Visiteurs, et quelques blockbusters hollywoodiens à l’image de The Revenant ou La Forme de l’Eau. De quoi satisfaire tous les amateurs du 7ème art et des couch potatoes. // Going to the movies certainly is the best way to enjoy a movie: panoramic screen, top-notch sound system, delicious buttered popcorn… Alright. But if there’s something we all miss while seating on those red velvet chairs, it is definitely the comfort of our couch. And that is exactly what Ikea is currently bringing to Max Linder from April 21st till April 29th. Away with traditional seats! Those who secured a movie ticket will enjoy the coziness of mini-lounges and sofas for 2 to 8 people. Even the choice of movies shown is reminiscent of TV parties with classics such as Blade Runner or Les Tontons Flingueurs, cult French movies 8 Femmes and Les Visiteurs and even an entire night dedicated to superheroes. A delight for any 7th art lover or couch potato!

 

 

Tandis que les tendances de demain n’en finissent plus de défiler sur les podiums de la fashion week, les techniques de fabrication des vêtements, elles, font du sur place. Entre conception artisanale et production à la chaine dans les usines, les marques ne semblent pas se mobiliser pour d’autres alternatives. C’est sans compter sur Napapijri qui présente en off de la nouvelle Design Week de Milan le futur de la mode. Spécialisé à l’origine dans le sportswear grand froid, la marque italienne a progressivement ouvert son vestiaire a un plus large public, moins avide de randonnées dans la neige mais sensible au design technique et soigné, signature du label. Sous forme de collection capsule expérimentale, le nouveau projet dévoile 19 pièces casual et monochromes dont l’innovation réside dans la conception numérique. Rien à voir avec l’impression 3D, il s’agit ici d’une technique de tricot futuriste contrôlée par un logiciel. Réalisé sur une seule machine, le vêtement est tricoté à partir d’un seul fil, permettant ainsi d’éviter les déchets de matières premières. En d’autres termes, fini le gâchis et les chutes de tissus. Au delà d’une production responsable, cette nouvelle collection intitulée Ze-Knit entraine du même coup une consommation plus réfléchie qui se ressentira sur l’empreinte carbone. Visible à Milan jusqu’au 22 avril, les pièces seront ensuite produites à la demande, personnalisables et livrées en 24h à partir de septembre 2018. // During Milan Design Week, Napapijri announced Ze-Knit, its cutting edge line of digitally knitted urban future wear. This experimental collection displays nineteen monochrome software-knitted items, limiting both fabric waste and the number of seams necessary to construct the garment. The collection will be available starting september 2018.

 

 

Cet automne à Paris, il n’y aura pas que la Fiac qui saura ravir les fans d’art contemporain. Pour sa première édition, du 19 au 22 octobre à l’Espace Comminesla Biennale de Paname s’affiche avec la volonté de dépoussiérer la scène artistique parisienne et de rompre avec une vision élitiste de l’art. Porté par les artistes Salomé Partouche et Jean Samuel Halifi, ce projet regroupera le travail pluridisciplinaire de 20 talents de la région. Au programme : photographies, expériences sonores, performances vivantes, conférences, rencontres, et même une salle interdite aux moins de 18 ans pour les visiteurs les plus avertis. Des partenaires seront aussi de la partie avec une collab Adidas et une exposition d’Andrew Miller, artiste choisi par Viceland. Cerise sur le gâteau, c’est gratuit et ouvert à tous ! // This Fall, the annual FIAC won’t be the only place to be for contemporary art lovers! The ‘Biennale de Paname’ is ready to shake things up and will take place from Oct. 19th til Oct. 22nd in the Espace Commines, right in the heart of Paris. Curated by artists Salomé Partouche and Jean Samuel Halifi, this event will host the diverse work of 20 artists from the area and aims to go against an elitist conception of arts. Open and free for all, the venue will host a series of meetups, conferences and viewings. On top of this, Adidas is launching a new line with the help of participating artists and Andrew Miller, chosen by Viceland, will exhibit some of his work.

 

 

Copy of IMG_6000 copy

On connaissait déjà Alki, marque de mobilier 100% basque découverte lors de notre numéro I HEART Côte Atlantique. Souhaitez aujourd’hui la bienvenue à Club 418, nouvel atelier né à Bidart sous l’initiative de quatre amis designers adeptes des sports de glisse. Dans une région où le moyen de transport le plus populaire se pratique les pieds dans l’eau, le concept du label coule de source : transformer les déchets issus de la fabrication des planches de surf en véritables pièces design. Alliant le bois, l’acier et surtout la résine, issue de l’excédent de matière nécessaire à la conception des longboards, Club 418 surfe sur la tendance d’upcycling, sans pour autant négliger l’esthétique, moderne et colorée. Le résultat se présente sous forme de planches réincarnées en tables et tabourets aux ravissants pieds compas. Parfait pour s’inventer un passé d’expert des tubes. // The French West Coast design brand “Club 418” has conceived a new kind of tea table that surfs the upcycling wave. Those high quality design pieces, inspired by a 60’s tropical style, will spread good beach vibes into your living room.

 

 

IMG_7478.JPG

Chez Lexon, maison de design parisienne qui fête cette année ses 25 ans, les beaux objets n’ont de sens que s’ils sont utiles. Le mot d’ordre de leurs collections? Des outils pratiques, modernes et minimalistes. De l’horloge à l’ustensile de bureau en passant par les sacs et réveils, tout est fait pour faciliter notre quotidien. Introduite dans la collection permanente du MoMA, la radio en gomme siliconée TYKHO, crée en 1997 par le designer Marc Berthier, se démarque particulièrement et reste encore aujourd’hui l’un des objets les plus vendus de la marque. Du côté des créations plus récentes, la petite enceinte HOOP en forme d’appétissant donut assouvira votre faim de musique plus de 8h durant.

CONCOURS :  À l’occasion des 25 ans de Lexon, la radio et le speaker sont à gagner. Pour remporter ces accessoires audio, envoyez nous vos tubes de l’été à concours@iheart-magazine.com en mentionnant votre nom, prénom et adresse postale. Les titres qui feront chavirer le coeur de la rédaction vous feront remporter l’un de ces deux objets, pour que vous puissiez les écouter tout l’été, sur baffle ou bande FM. 

keep looking »