Big Freedia, notre « Queen Diva » favorite et cover de notre numéro New Orleans revient pour notre plus grand bonheur avec une télé-réalité dédiée entièrement à sa vie, son Bounce. Chaque semaine depuis le 2 octobre, Fuse Tv diffuse les épisodes suivant le quotidien de Freedia avec ses concerts survoltés, ses tournages de clips sauvages dans les rues de Nola, ses prises de têtes avec son équipe (dignes d’un épisode de Moesha), ses cours de Bounce à des enfants de maternelle, ses multiples coiffures arc-en-ciel, et son désir de devenir mainstream. L’occasion pour nous de vous re-poster l’inoubliable video de la Bounce Class organisée par I HEART lors du passage en concert de Queen F à Paris en 2011. NSF. // Big Freedia, our favorite « Queen Diva », and cover story of our New Orleans issue, is back with a tv-reality show entirely dedicated to her life and her Bounce. Every week Fuse TV broadcasts episodes documenting Big Freddy’s everyday life of busting shows, wild music videos shoots in the streets of Nola, arguments with her entourage (worthy of a Moesha episode), her bounce classes to kindergarden kids, her many rainbow hairstyles, and her desire to become a mainstream artist. A good opportunity for us to re-post the video of the unforgettable Bounce Class organized by I HEART when Queen F before her 2011 Paris show. NSF http://www.dailymotion.com/video/xl274s

Big Freedia, Queen of Bounce, chaque mercredi sur Fuse.tv .

 

 

 

Restons encore un peu en Afrique du Sud grâce à DIESEL + EDUN, mais quittons un temps le Cap pour faire un tour à Jo’burg, plus précisément à Soweto, avec le réalisateur Sean Metelerkamp.  Révélé par un clip multi-récompensé pour Die Antwoord, il signe ici pour la plateforme créative Studio Africa un petit film qui met en scène une battle entre le collectif de danse Real Actions et un crew de puppets redoutables. Les vêtements de la ligne DIESEL + EDUN accompagnent à merveille les mouvements des danseurs de Pantsula, cette danse contestataire venue des townships, sur un titre exclusif et absolument obsédant signé The Very Best & Moroka.  Si, comme nous, vous en voulez encore, allez faire un tour sur la sphère en ligne Studio AfricaImage de prévisualisation YouTubeLet’s stay in South Africa a little bit longer with DIESEL + EDUN, but let’s leave Cape Town for a while and visit Jo’burg, or more precisely Soweto, with director Sean Metelerkamp. Brought to attention by a multi-awarded video for Die Antwoord, he now directs a short film for Studio Africa that depicts a battle between Real Actions dance collective and a crew of puppets formidable. A perfect marriage between DIESEL + EDUN clothing and Pantsula dance moves, this protest dance from the townships, on an exclusive and haunting track by The Very Best & Moroka. If, like us, you want to see more, go have a look at online sphere Studio Africa.

 

 

Au diable les pointes et les exercices trop sérieux de la danse protocolaire. Les soirées No Lights No Lycra vont chambouler votre vision de l’éclate. Concept sorti de la tête des deux australiennes Heidi et Alice , que nous avions rencontré durant notre escapade à Melbourne, NLNL est une session de danse atypique où chacun peut venir se défouler, sans lumière, sans miroir où vérifier ses mouvements et sans dresscode contraignant. Bref l’occasion de faire n’importe quoi, n’importe comment, dans le seul but de se sentir libre. Après avoir exporté le projet à Brooklyn et Berlin, c’est à Paris que sera organisée la prochaine soirée, le 9 février. La participation est de 2 euros, une bien petite somme quand on pense au potentiel de fun qu’on va y trouver. (Infos sur l’événement ici.)

Forget all you knew about dancing. No Lights No Lycra happenings will change your idea of a party. Imagined by two Australian babes, Heidi and Alice, whom we met during our trip to Melbourne, NLNL is a dance session where everyone can come to let go, without no lights, no mirror to check your moves, no annoying dresscode. It’s the perfect opportunity to go crazy, with one goal : feeling free. After taking over Brooklyn and Berlin, it’s now time for Paris to host the next session, on February 9th. Participation is 2 euros, a very small amount when you consider the potential of fun you will find there. (More Information about the event here.)

 

 

Pause élégance, farandole et acrobaties du 11 au 18 juin au Point Ephémère. Le lieu, habitué aux concerts et  à une foule souvent dissipée, propose cette fois-ci d’assister aux shows d’une douzaine de compagnies de danse venant de tous les horizons. On vous conseille la performance de The Mob, ces deux membres de la formation musicale de pop surréaliste du même nom, élèves de l’école nationale de danse contemporaine du Danemark et d’origine suédoise, vous feront rêver avec leur poème visuel « Maggie is a twat – the talk show ». De l’esthétique purement scandinave.

Programmation et places ici.

Elegance break and acrobatics from 11th to 18th of June @ le Point Ephemère. The venue, usually known for music gigs and dissipated people, offers you to attend live shows of a dozen dance companies from all backgrounds. We recommend The Mob‘s performance. The two members of the pop surrealism band of the same name, students of the National School of Contemporary Dance in Denmark but of Swedish descent, will make you dream with their visual poem « Maggie is a twat – the talk show « . Pure Scandinavian aesthetics.

Tickets and line up here.

Dribble for Drizzy

By Éléonore on 02/05/12 | New Orleans, Toronto |

 

 

Ladies! Drake is asking fans to submit videos of themselves dancing to his Juvenile-sampled song Practice. So to all the students we had at our Parisian bounce class, and all the booty shakers around the world, time to back that azz up, Nola style! (don’t be shy and send your videos to practicevideos12@gmail.com)

keep looking »