Une collaboration placée sous le signe de l’évasion, forcément ça titille notre côté globe-trotter. À partir de clichés en noir et blanc d’Yves Suter, pris durant un hiver au Japon, la jeune marque Solstice, originaire de Lausanne, créée une série de deux t-shirts en coton 100% organique, limités à 50 exemplaires chacun. Editeur de livres d’art et artiste multitask, le photographe a tout pour nous séduire. Le genre à ne pas tenir en place, toujours sur la route entre Moscou, Zurich ou Tokyo. Pour sa première association avec une marque de mode, ce suisse d’origine dépeint d’abord un décor serein, dans le nord du Japon, par une nuit enneigée sur l’île d’Hokkaido. «Cette photo a été prise après un dîner. Dans un minuscule village où nous logions pour une semaine, sans internet ni télé. C’était merveilleux de s’y balader durant la nuit avec seulement le bruit des flocons autour de nous » décrit Yves Suter sur Solstice pour Geometric snowflake during an Hokkaido night. Mais si vous êtes d’un naturel plus aventurier, vous pouvez toujours pencher pour la seconde version Trees Under powder snow in Kiroro qui nous conte une escapade solitaire en montagne dans l’ouest d’Hokkaido, à travers un paysage lunaire. Abandonnez vos basiques pour ces t-shirts renfermant chacun une histoire, déjà disponibles sur www.thesolstice.cc et L’exception// A collaboration inspired by travel, black and white photography of Japan in winter, and printed on pure organic t-shirts cotton is a real I HEART project. Young brand Solstice joined forces with Yves Suter, an artist and art book editor on two t-shirts, telling us two stories : Geometric snowflake during an Hokkaido night and Trees under powder snow in Kiroro are now available on www.thesolstice.cc and L’exception. KB

 

 

En 1970, la Windrunner, veste iconique de Nike portée par les athlètes, faisait son apparition. Douze ans plus tard, Stone Island, marque devenue le symbole de la recherche autour des fibres et des tissus, voyait le jour. En 2016, à l’occasion du projet « The Year of the Windrunner » les deux labels fusionnent, ne limitant plus le vêtement à ses fonctions esthétiques, sans pour autant les oublier. Arborant des airs de retour vers le futur, les collections sportswear de Stone Island sont faites de nylon issu des techniques de filtration des eaux, ou de tissu capable de changer de couleur en fonction des variations de température. Pour cette collaboration, Nike emprunte à la technologie de Stone Island le nylon en métal, touche exclusive de la marque italienne, ainsi qu’un tissu résistant à l’eau et au vent afin de rafraîchir la version trentenaire de la Windrunner. La paire de baskets Mussola Gommata, déclinée en version noire ou olive, fait également partie de cette collection, disponible juste avant les fêtes, à partir du 17 décembre. ici et ici, ou encore dans les flagship stores Stone Island et une sélection de stores Nikelab. // To introduce  « The Year of the Windrunner » Nike collaborates with Stone Island, an italian brand specialised in experimentation and fabric research, for its most iconic apparel : the windrunner jacket. Worn by famous athletes in the seventies, this jacket will be made in water and wind-resistant fabric for the occasion. KB

Collection disponible à partir du 17 décembre

 

 

Le Soho Arts Club fait partie de ces lieux à New York dont l’histoire marque les murs : ancien studio d’Andy Warhol, refuge de Jean-Michel Basquiat, ou encore tribune de Yoko Ono en 2011 afin de rendre hommage aux œuvres de John Lennon. Suffisamment de raisons pour que cette galerie soit choisie pour présenter « Madison », le résultat de la collaboration entre MaryMe-JimmyPaul et Fatboy The Original. Une à une se succèdent des tenues ancrées dans les lignes créatives de chacune des deux maisons, portant énormément d’importance aux couleurs et textures, non sans rappeler d’ailleurs les teintes et matières des iconiques poufs Fatboy, puisque ces vêtements ont été conçus entièrement en nylon. Mode et design d’intérieur s’allient pour combattre main dans la main la monotonie habituelle des vêtements de pluie, en s’inspirant de l’intemporel imperméable, et donnent un coup de punch décalé à votre garde-robe d’automne. // The Soho Arts Club is full of History. It was Andy Warhol’s studio, welcomed Jean-Michel Basquiat too, and was used as a platform for Yoko Ono to pay tribute to the works of John Lennon in 2011. It may all be why this gallery has been chosen to introduce « Madison », a collaboration between MaryMe-JimmyPaul and Fatboy The Original. Together, fashion and interior design fight the usual monotony of rain clothes. KB

keep looking »