© Chanel

Depuis que nous avons, nous aussi, posé nos valises à Séoul pour le dernier numéro d’I Heart, nous suivons de très près l’actualité de la ville. Impossible donc de passer à côté de l’exposition dédiée à Chanel. C’est au très récent DDP, Dongdaemun Design Plaza, un musée dédié au design inauguré en mars 2014, où l’exposition «Culture Chanel. L’Esprit des lieux» a élu résidence jusqu’au 5 octobre. Composée de 10 séquences, l’exposition met l’accent sur les lieux de vie et de prédilection de Gabrielle Chanel, véritables sources d’inspirations de cette dernière. Photographies, objets, livres, archives, manuscrits mais aussi créations de mode, joaillerie, parfums; en tout plus de 500 pièces sont exposées. Une bonne occasion de prendre une bouffée d’air très française si vous traînez du côté de Séoul ! // Since we settled in Seoul for I Heart‘s latest issue, we pay special attention to the town and its news. Therefore, we just couldn’t miss the Chanel exhibition «Culture Chanel. L’Esprit des lieux» until october 5th at the brand new museum dedicated to design, DDP, open since March 2014. In 10 sequences, the exhibition insists on inspirational places for Gabrielle Chanel. Pictures, objects, books, archives, manuscripts, but also fashion creations, jewels, perfume ; more than 500 pieces are exposed. By recounting her history, the exhibition offers you a true journey at the very heart of Mademoiselle Chanel’s life. A perfect excuse to get some french air if you are hanging out around Seoul!

PIERRE VON KLEIST @ 12MAIL

By Amandine on 09/02/14 | Paris | , ,

 

 

Photo : André Cepeda

Si vous n’avez pu vous rendre au Bal books spécialement dédié au Portugal le week-end dernier, que l’attente avant la sortie du prochain I Heart Lisbonne est insoutenable et que vous avec besoin très rapidement d’une (bonne) dose de photographie made in Portugal, nous avons la solution. Depuis le 4 juillet et jusqu’au 12 septembre, le collectif Pierre von Kleist a carte blanche à la galerie 12 mail avec l’exposition Levante. Pierre von Kleist, c’est une maison d’édition Lisboète née de la rencontre entre quatre photographes portugais un brin fantasques : André Príncipe, José Pedro Cortes, António Júlio Duarte et André Cepeda. Pour l’expo, ils s’entourent d’un cinquième et jeune larron : Dogio Simoes. Cinq personnalités différentes réunies sous un seul et même toit, celui du 12, rue du Mail. Il se pourrait bien, en outre, que l’on retrouve certains de ces noms au sommaire du prochain I Heart…


© André Príncipe

 

 

Une fois n’est pas coutume : le BAL remet l’édition photographique à l’honneur le temps d’un week-end placé, cette fois-ci, sous le signe du Portugal. Ça tombe bien, l’équipe d’I Heart a posé ses valises à Lisbonne pour le prochain numéro ! En partenariat avec le Fotobook festival de Kassel et la Fondation Calouste Gulbenkian Paris, le Bal Books week-end se tiendra du 29 au 31 août. Le programme de ce week-end est aussi complet que chargé. Véritable fil rouge de cette rencontre, le live editing show permettra au plus téméraires de participer à un atelier d’édition participatif sous les regards avisés d’André Cepeda, José Pedro Cortes, António Júlio Duarte et André Príncipe, quatre photographes portugais à l’origine de la maison d’édition Pierre von Kleist. D’ailleurs, le collectif a carte blanche au 12mail jusqu’au 12 septembre. On chuchote aussi qu’André Príncipe sera à retrouver dans le numéro spécial Lisbonne… A l’issue de ces sessions live, les participants pourront repartir avec leurs propres livres uniques. Le week-end se poursuivra entre expositions, débats, projections et lectures. Une rencontre à ne pas manquer pour les aficionados de photographie et de culture portugaise.

Retrouvez toutes les informations sur :  http://www.le-bal.fr/fr/mh/le-bal-books/le-bal-books-week-end-6/

 

 

Projeté au rang de « superstar de la fleur » malgré lui, Le belge Thierry Boutemy, que nous avions découvert lors de notre passage à Bruxelles, a su arranger ses compositions de branches et de fruits tels qu’il les voit : sauvages et indomptable dans les bois. Ayant déjà travaillé avec Lady Gaga, Sofia Coppola ou le photographe de mode Mario Testino, ce n’était qu’une question de temps avant que le magnat de la hype Opening Ceremony ne s’intéresse aux créations de Thierry. Et c’est sous la forme inattendue d’une collection de vêtements et d’accessoires qu’a eu lieu ce miracle de la mode.  T-shirts, sweats, jeans, shorts et vestes, tous sont ornés de boutures apposées sur le tissu ou en total imprimé floral, imprimés repris également par Manolo Blahnik, Vans et New Era sur une série d’accessoires. La collaboration compte aussi un parfum aux essences florales composé pour l’occasion avec le Labo, subtile expression de la créativité de ce « naturosophe » qui a « changé la mode avec des bouquets de fleurs ». // « florist superstar » Thierry Boutemy, whom we met during our visit in Brussels, arranges his compositions of branches and fruits in his own special way, as he sees them : wild. Having previously worked with Lady Gaga, Sofia Coppola or fashion photographer Mario Testino, it was only a matter of time before the hype tycoon Opening Ceremony would lay an eye on Thierry’ creations. And it’s in the unexpected form of a clothes and accessories collection that the fashion miracle happened. T-shirts, hoodies, jeans, shorts and jackets, everything is decorated with all-over floral prints, also used by Manolo Blahnik, Vans and New Era for a selection of accessories. The collaboration also includes a fragrance with floral essences especially composed with the Labo, subtle expression of creativity of this « naturosopher » who tries to change the world of fashion with flowers.

More of  the collection after the jump  Read more

 

 

On vous parlait de Cameron Platter dans I Heart Cape Town et de l’art, du cochon et du poulet de ses réalisations. Son envie de représenter le désordre de la société est parfois critiquée, mais fait toujours réfléchir. L’artiste sud-africain qui nous avait séduit par son humour et son goût de la controverse est en visite à Paris cet été. Vous pourrez admirer ses nouvelles oeuvres, dans une nouvelle exposition, Monster, du 7 Juin au 19 Juillet à la Galerie Hussenot dans le 3ème arrondissement. // We met Cameron Platter for I Heart at Cape Town and instantly were appealed by his ways of representing society disorder. The South-African artist who seduced us with his humour and taste for controversy is in Paris this summer, for a new exhibition, Monster, were you can enjoy his latest works, from June 7th to July 19th at the Hussenot Gallery.

Crédit photo: Thomas Chéné

keep looking »