©Julia Peirone

Cela ressemble à une calculette du siècle dernier, mais ses gros boutons et son écran LCD grisâtre induisent en erreur. Laissez de coté divisions à trois chiffres et racines carrées pour mieux admirer le « pocket operator », mini synthétiseur à l’esthétique volontairement inachevée. Fruit de la collaboration entre deux marques suédoises, Teenage Engineering (connue pour ses boites à rythme portables) et Cheap Monday, l’engin est aussi portable qu’abordable, tout comme les jeans de la succursale d’H&M au logo tête de mort. Vendus sans boitier, mais accompagnés d’un étui, de pins et d’autres objets dérivés, les « pockets opérators » ont bénéficié d’un engouement dont même les membres du groupe Dolores Haze, effigies totalement envoutées de la compagne, ont du mal à cacher. Après une rupture de stock déclarée au bout de 10 minutes le mois dernier chez Colette, les instruments tant désirés seront de nouveau en vente à partir de début février sur les sites de Cheap Monday et Teenage Engineering, ainsi que dans une sélection de points de vente dédiés.///Teenage Engineering and Cheap Monday have launched the pocket operators: a new line of micro synthesizers with components and circuit board left visible. Fitting in your pocket, these very affordable musical instruments can be found on both swedish brands’ websites from early February.

 

 

©Mathias Sterner pour I HEART Stockholm

Alors que Paris Photo bat son plein au Grand Palais, I HEART continue de vous faire (re)découvrir sa propre sélection de photographes rencontrés au fil des numéros. Pendant quatre jours, pleins phares sur nos flasheurs préférés. Aujourd’hui: les français Grégoire Bernardi et Amélie Chassary, le suédois Mathias Sterner et la suédoise croisée en Argentine Emma Arvida Bystrom.

Read more

 

 

N’en déplaise aux amateurs de culottes fluos, le sous vêtement nude a encore de beaux jours devant lui ! Fidèle à son esthétique épurée, Acne Studios dévoile une nouvelle ligne underwear, ouverte pour la première fois aux deux genres. Quatre modèles pour l’homme et deux pour la femme résument une collection simplissime, non dénuée d’un charme un brin nostalgique (le détail de la bande élastique logotée, celle-là même qui dépassait de votre jogging en 1996). Reste que l’alliage entre la douceur du coton pima et la couleur mémère d’un collant gainant ramène le slip à ses fonctions premières : confort et discrétion. Un retour aux fondamentaux célébré dans #Underwearmemos, une série de six mini films poétiques et légers. Extraits : Image de prévisualisation YouTube Disponible en cinq tonalités (inclus les inévitables chair et beige clair), la collection est en vente dans une sélection de boutiques et sur www.acnestudios.com.

 

 

Les associations designer de renom et marque petits prix ne sont désormais plus réservées qu’à H&M. Inspirée par ce concept de Robin des bois de la mode, la suédoise Weekday, petite soeur de Cheap Monday, se lance dans la création d’une nouvelle ligne « Fade to the W »  réalisée par des créateurs externes. Et pour ce projet, la griffe a fait appel à la petite princesse de la mode danoise Stine Goya. Une collaboration pleine de romantisme et de silhouettes résolument féminines évoquées par de la dentelle,  des couleurs pastelles et des matières vaporeuses. On reconnait bien là le talent de la Styliste de Copenhague, dont la collection sera mise en vente dès samedi prochain. Et la bonne nouvelle, c’est que Weekday ne nous a pas encore tout révélé, car cette nouvelle ligne devrait faire écho à une seconde, tout aussi créative et toujours porte-monnaie-friendly.

Associations of famous designer and low prices brand are no longer restricted to H&M. Inspired by the Robin Hoods of fashion, Swedish brand Weekday, Cheap Monday‘s baby sister, decided to create its new line « Fade to the W » with guests designers. And to launch this project, the brand  teams up with Danish fashion princess Stine Goya. A collaboration full of romance and feminine silhouettes evoked by lace, pastel colors and gauzy materials. The talented Copenhagen Stylist’s collection will premiere this Saturday. And the good news is that Weekday hasn’t told us everything yet, as the new line is expected to echo a second one, equally creative and always wallet-friendly.

Plus d’images de la collection ici // More looks of the collection here.

 

 

Le week-end dernier, I HEART s’est rendu à la version française du Pitchfork festival. La grande halle de la Villette nous a accueilli, toute de lampions vêtue, pour 3 jours et nuits de musique, de pause pipi, de rdv au stand Heineken et de dégustations gastronomiques de festival food. On a donc enchainé les aller-retours entre les deux scènes de l’impressionnant hangar pour aller remuer nos converses sur DIIV, Japandroids et The Tallest Man On Earth, nous prosterner devant le Pépito bleu de Sébastien Tellier ou la performance 100% vitamine C de Robyn, et bouger très vite nos épaules sur Disclosure, Tottaly Enormous Extinct Dinosaure , Fuck Buttons et puis un peu plus lentement au son d’Animal Collective ou encore Grizzly Bear. On en est revenus un peu sourds, avec 2 kilos de burgers et hot dogs dans le ventre mais surtout les appareils chargés de photos :

Last weekend, I HEART visited the French version of Pitchfork festival. La grande halle de la Villette welcomed us, all dressed up with lanterns, for three days and nights of music, pipi breaks, meeting points at the Heineken bar and delicate festival food tasting. We went  back and forth between the two scenes of the impressive warehouse to go shake our feet to the sounds of DIIVJapandroids and The Tallest Man On Earth, we worshiped Sébastien Tellier‘s « Pépito bleu » and the 100% Vitamin C infused performance of Robyn and move our shoulders quickly with DisclosureTottaly Enormous Extinct DinosaureFuck Buttons, and then slower to the sound of Animal Collective or Grizzly Bear. We came back a little deaf, with 4 pounds of burgers and hot dogs in the stomach but also with cameras loaded with photos:

Read more

keep looking »