Le dernier week-end de mai avait lieu la 12ème édition des Nuits Sonores. On en a profité pour envoyer notre agent experte éléctro Lola en escapade dans le Rhône afin de nous ramener ses impressions du festival qui a envahit toute la ville de Lyon pendant cinq jours. Récit et photos d’un mini séjour qui a conquis notre envoyée spéciale.

Jour 1 : On s’est accordé un apéro sur les hauteurs de Lyon afin de chasser tout le stress de Paris. On a vite été mis dans l’ambiance avec de la techno un peu hard core dans un décor de mariage. Un contraste plutôt étonnant mais assez drôle qui a finalement bien fonctionné sur notre cerveau. Plus tard dans la soirée on s’est rendu à l’ancien garage Citroen pour aller écouter Etienne Kermarc Afro-Funk Project. Un lieu extraordinaire et atypique puisque industriel et décrépit. Mais la musique était tellement intense qu’on s’est laissé prendre au jeu.


Jour 2 : la journée Glasgow. On a commencé  en extérieur, au soleil, à écouter la douce voix de Babe, combo parfait. Puis on s’est rapproché de la scène pour aller écouter Ubre Blanca faire du  headbanging avec sa boite à rythme. Complètement inattendu ! Et l’envie de descendre sur les berges devant la péniche Fargo s’est emparée de nous. Une configuration parfaite face à l’eau, une vue imprenable sur les rives du Rhone.  On y a dansé jusqu’à plus d’argent dans nos porte-monnaies pour s’hydrater.

Jour 3 : Direction la péniche plateforme ! Soleil plein tout l’après-midi, possibilité de manger des huitres, gros son et bon aménagement. Et puis le soir c’est la maxi soirée à la Confluence dans l’ancien marché de gros. Un endroit gigantesque hyper sécurisé avec Licorne Sécu pour vous servir. Là bas il y avait 3 espaces, une ambiance inégalable, et  l’impression d’être avec tout le monde en train de profiter du son de Floating Points, Four Tet et CLFT Milita, comme un groupe uni, d’un bloc !

Jour 4 : Le départ. On passe par le parc des berges pour se poser une dernière fois à la cool, profiter des DJ set de Chylo, Boolimix et Blundetto. On a vraiment été emballés par ce festival à la programmation variée, et grâce à ses lieux agréables et impressionnants à la fois. Mais hélas, toutes les bonnes choses on une fin, même si on sait déjà qu’on revient d’office l’année prochaine !

Texte et photos : Lola Tirand.

 

 


  • Out Now

  • Ad

  • Newsletter

  • Twitter

  • Facebook

  • Ad