Jeune designer de Montréal, Christian Deslaurier a créé sa marque “Christian l’enfant roi” en 2010. Depuis, il s’applique à rendre les garçons plus beaux et plus lookés avec un style épuré, élégant et dépouillé, inspiré par la culture nordique et par ses voyages. Très vite approché par l’industrie de la mode scandinave, Christian a décidé de déménager à Copenhague afin de pouvoir développer sa marque plus facilement, sur un marché adapté à ses collections. L’occasion pour I HEART de lui demander ses adresses favorites entre la ville à qui il vient de dire au revoir et celle qu’il s’apprête à conquérir. (Version anglaise par ici)

Tout d’abord, peux-tu m’en dire plus sur ton histoire, le commencement de ta ligne?

J’ai grandi à Ottawa. Un ville très conservatrice où j’ai su très vite que je n’aurai jamais d’avenir. Au moment de choisir où aller étudier j’ai envisagé Toronto, même si à ce moment-là je trouvais la ville ennuyeuse.  Même si elle a beaucoup changé depuis, c’était une ville d’affaires axée uniquement sur le business et c’était tout ce que je voulais éviter. Comme Montréal est une province française (ma langue maternelle), et m’offrait plus d’avantages sociaux je l’ai choisi. Ici, on peut  profiter de faibles loyers, des différentes cultures , d’une attitude ” à la cool” à l’égard de tout, y compris la musique et la fête … ce qui en fait une Mecque de création et d’inspiration. Une fois que j’ai eu terminé mes études à LaSalle Collège International de Montréal, je suis devenu assistant d’Andy Thê-Anh (designer prêt-à-porter féminin canadien). Avec l’expérience que j’ai acquise au cours de mes trois ans à ses côtés, je me suis rendu compte que j’étais plutôt un designer pour hommes, et j’ai décidé de lancer ma première collection en Octobre 2010.

Quels sont tes endroits préférés à Montréal?

Montréal est plein de diversités. Comme tout le monde ici, je m’ennuie très facilement et mes endroits préférés vont et viennent. En ce moment je suis j’ai envie d’essayer tout ce qui est nouveau à Montréal, comme la Boulangerie Guillaume ou Big in Japan. L’autre atout charme de Montréal ce sont ces vieilles publicités peintes à la main sur la plus part des bâtiments. La ville en est littéralement recouverte, ce qui est un rappel constant de combien la ville a changé. L’un des magasins vintage le plus pittoresque est The Little Shop. Un endroit à ne pas manquer. ll possède la collection la plus étonnante de «no-name» et de nombreux articles de créateurs. Ne soyez pas surpris si la propriétaire vous offre de rester pour le thé! La promenades matinales dans Chinatown ou à la mi-journée sur le Mont-Royal qui domine la ville entière est ce que je préfère. Il faut absolument passer par ma librairie favorite : The Word . Mais la beauté de cette ville appartient également à tous ces hippsters arty situés dans le Mile-end et dans le Vieux-Port. Chaque quartier a quelque chose d’unique et on tombe souvent sur les meilleurs endroits par accident.

Qu’en est-il de Copenhague?

Je suis vraiment impressionné par Nørrebro. Le brassage entre la communauté Turque et la culture “hipster” me rappelle le Mile-end. J’ai hâte d’aller manger au Noma, sacré meilleur restaurant du monde, même si je risque de devoir vendre un certain nombre de pièces de ma collection avant de pouvoir m’y payer un repas. BAR (Kronborggade) est également un endroit que j’affectionne pour y fumer et boire une bonne bière danoise. Parallèle à Kronborggade, Jægersborggade est un mélange  underground de  boutiques et  cafés chics. Un autre bon café c’est le Værnedamsvej à Frederiksberg. Le Café Intime est un des plus ancien bars gays de Copenhague, on peut y boire comme y écouter un bon concert. Curieusement, j’ai trouvé beaucoup d’inspiration dans les boutiques Tiger car au Canada, nos magasins discount ne sont pas aussi esthétiques qu’ici et pour ne rien vous cacher, à chaque fois que je vais dans un magasin comme chez MUJI j’ai envie de tout acheter.

Pourquoi déménager de Montréal à Copenhague?

J’ai été très inspiré par d’autres cultures dans mes dernières saisons et je crois que la meilleure façon pour moi de trouver l’inspiration est en voyageant. Même si Montréal reste ma maison, Copenhague m’offre la proximité avec les autres grandes capitales de la mode ainsi qu’un marché plus intéressant. Je pense que “Christian L’enfant Roi” trouvera plus facilement sa place parmi la mode masculine au Danemark et j’attirerai l’attention que je n’avais pas jusqu’à présent à Montréal, hors du radar de la mode. Et puis soyons honnêtes, les jeunes de Copenhague grandissent avec une certaine idée de la mode et du style. Leur réaction à ma marque a été phénoménale. Bien sûr, j’ai l’intention de garder un peu d’esprit de Montréal et de «penser en dehors de la boîte”, mais Copenhague sera également un réel apprentissage pour moi. Je suis très heureux de voir comment les choses avancent et de pouvoir présenter mes collections SS13 et FW13 dans un contexte différent. Mon plan est de voyager, de me laisser inspirer et de développer nos ventes en Europe. Nous avons déjà ciblé de petites boutiques et points de vente et on compte s’étendre en Europe pour permettre à la marque de s’implanter dans de nouvelles villes et de s’y sentir comme à la maison. Un bon exemple serait celui de Rad Hourani, un autre designer de Montréal qui se sent vraiment à la maison à Paris ou à New York, mais qui dispose d’un studio à Montréal. J’espère qu’avec le temps je serai en mesure de penser de façon nomade et de pouvoir présenter mes collections dans de nombreuses villes différentes.

Dans quelle ville préfères-tu manger dans le monde?

Je n’y ai jamais été, mais j’imagine qu’on mange merveilleusement bien au Liban. J’adore la cuisine libanaise.

Où est la meilleure semaine de la mode?

Qui sait? La mode doit être en perpétuelle évolution. Ne vous méprenez pas, les plates-formes de mode que nous connaissons doivent continuer d’exister, mais il faudrait ne pas se limiter uniquement à une semaine de la mode par an. Histoire d’encourager les designers à imaginer de nouvelles créations et lieux pour montrer leur travail.

Ton festival de musique préféré?

Airwaves Iceland.

Où se trouve la meilleure pizza que tu aies jamais mangé?

À New York bien sûr!

Le meilleur hôtel où tu aies été ?

C’est une question difficile. J’adore séjourner dans des hôtels. L’hôtel Chez Swann à Montréal possède certainement les meilleures douches.

Si tu étais à la place d’I Heart, dans quelle ville irais-tu ?

Sans aucun doute San Francisco. Elle reste encore “non-americanisée”. Pour moi, c’est l’une des villes les plus fascinantes que j’ai visité.

Retrouvez toutes ses collections sur christianlenfantroi.com

Photo du portrait :Richmond Lam


  • Out Now

  • Ad

  • Newsletter

  • Twitter

  • Facebook

  • Ad