© Basic Instinct (Verhoeven, 1992)

Régulièrement associé au film néo-noir à tort, le thriller érotique a longtemps été boudé par la critique qui ne lui accordait qu’une lecture socio-culturelle minime. Pourtant, au-delà de corps brûlants de désir, c’est un regard sur la société américaine post-Reagan que nous livrent ces films. Dans son essai Le Thriller Érotique, premier ouvrage en langue française sur le genre, Linda Belhadj dresse un portrait complexe et viscéral d’œuvres telles que Basic Instinct où la performance de Sharon Stone a marqué plus d’une rétine. Sous la plume féministe de l’auteure, les personnages féminins (incarnés par Madonna, Kim Basinger ou Sharon Stone) apparaissent progressivement comme des catalyseurs des changements sociaux de l’époque : indépendantes et maîtresses de leur désir, elles rompent avec l’image de la femme soumise à son mari. Au fil de cette lecture surprenante, c’est un nouveau regard que l’on porte sur un genre qui s’est pourtant vendu au public en jouant sur l’hyper-sexualisation et le voyeurisme. Et si cela vous donne envie de vous replonger dans quelques classiques, rendez-vous le 16 mai au Christine 21 à partir de 20h pour une projection de Eyes Wide Shut (Kubrick, 1999) suivi d’un échange avec Linda Belhadj. // While erotic thrillers have often been mistaken with films noirs, they turn out to be reflecting on the US society a lot more than we thought. It is under Linda Belhadj’s pen that we discover those movies are actually deeper than what some critics regularly defended: instead of solely being a display of lust and bodies burning from desire, movies like Basic Instinct show us independent women who are not afraid to come take what they desire. Even though producers emphasized on hyper-sexualization and voyeurism, Linda Belhadj’s reading keys shows us that there is more than meets the eye. And if reading her essay made you want to plunge back into some good classics, head over Christine 21 on May 16th for a special screening of Eyes Wide Shut followed by a debate hosted by Linda Belhadj herself. 


  • Out Now

  • Ad

  • Newsletter

  • We Heart You

  • Follow Us

  • Ad