N’en déplaise aux amateurs de culottes fluos, le sous vêtement nude a encore de beaux jours devant lui ! Fidèle à son esthétique épurée, Acne Studios dévoile une nouvelle ligne underwear, ouverte pour la première fois aux deux genres. Quatre modèles pour l’homme et deux pour la femme résument une collection simplissime, non dénuée d’un charme un brin nostalgique (le détail de la bande élastique logotée, celle-là même qui dépassait de votre jogging en 1996). Reste que l’alliage entre la douceur du coton pima et la couleur mémère d’un collant gainant ramène le slip à ses fonctions premières : confort et discrétion. Un retour aux fondamentaux célébré dans #Underwearmemos, une série de six mini films poétiques et légers. Extraits : Image de prévisualisation YouTube Disponible en cinq tonalités (inclus les inévitables chair et beige clair), la collection est en vente dans une sélection de boutiques et sur www.acnestudios.com.

 

 

©Grégoire Bernardi pour I Heart Glasgow

Le Glaswegien Ross Birchard, aka Hudson Mohawke, a fait ses premiers pas sur des beats électros et n’a depuis cessé d’évoluer à la vitesse de la lumière, pour aujourd’hui transpercer, tel un missile supersonique, le ciel du clubbing international. DJ et producteur précoce, celui qu’on surnomme HudMo a déjà à son actif une ribambelle de tracks qui explorent l’univers étendu des musiques électroniques, et un album, Butter, sorti sur le prestigieux label Warp. Comme le ciel est la limite, il a aussi popularisé la trap music avec son acolyte canadien Lunice, en formant le groupe à tubes TNGHT, figure aux crédits des derniers albums de Drake et Kanye West et vient de signer sur le label du rappeur mégalo, G.O.O.D Music. C’est pourtant avec grande modestie que Ross nous raconte sa superbe ascension, après le saut.

CONCOURS : I HEART vous fait gagner des places pour le concert d’Hudson Mohawke au Showcase le vendredi 24 octobre, avec un retour en Djump! Pour participer, il vous suffit de nous envoyer votre nom + prénom à concours@iheart-magazine.com en répondant à la question suivante : À quel âge HudMo a-t-il fait son premier gig? Un conseil : jetez un coup d’oeil ci-dessous à l’interview du DJ réalisé pour I HEART Glasgow ! Les heureux gagnants remporteront aussi ce numéro. 

Read more

 

 

Profitant de l’escale parisienne du groupe Buraka Som Sistema, I Heart s’est associé à leur label Enchufada pour concocter un plateau combinado aux saveurs portugaises. Le nouveau tunnel du Faust a donc accueilli, en plus de notre cover boy DJ Marfox, le DJ de BSS Branko, Max le Daron ou Photo Romance, pour faire vibrer le pont Alexandre III aux beats du kuduro sauce européenne. Retrouvez quelques snapshots de la soirée, signés ©Victor Malecot ci-dessous, et toutes les photos sur l’album facebook.

 

 

Image de prévisualisation YouTube Part 1 : Sam à Barcelone Image de prévisualisation YouTube Part 2 : Sam à Barcelone

L’expérience Life Swaps de Timberland continue. Sam Smith, l’éditeur londonien avait pris l’avion direction Barcelone pour échanger de vie avec Marc Marro dans le premier épisode. Les deux hommes se sont mutuellement laissé une to do list pavée d’indications #INMYELEMENT, pour se glisser parfaitement dans la peau de l’autre. Dès son arrivée à Barcelone, Sam avait rendez-vous au Palo Alto, un ancien complexe industriel réhabilité en un lieu hybride propice à la création où se rencontrent photographes, architectes… Ici, il cueillera des légumes en vue du dîner que Marc lui a assigné avec son amie Pepi, à la tête du projet culinaire Baba Au Rhum. Pendant ce temps Marc, le designer Espagnol, filera à Londres pour évoluer dans un univers mi-urbain mi-green, où il fera le tour des boutiques et des cafés locaux, comme le Peckham Pelican ou encore Pages of Hackney, une librairie indépendante. Mais ça, ça sera à découvrir dans une prochaine vidéo lifeswaps

Suivez les life swaps sur : Facebook, InstagramTwitter, Pinterest et sur lifeswaps.timberland.com.

Read more

 

 

De gauche à droite : DJ Noronha, DJ Perigoso, DJ Maboku, DJ Lilocox, DJ Kolt, DJ Firmeza, DJ Nigga Fox, Antonio Arruda, DJ Marfox et Alberto Arruda - © Maxime Chanet

Depuis une dizaine d’années, un nouveau genre de musique prend forme dans les logements vétustes de la banlieue de Lisbonne. Inspiré par les sonorités angolaises, principalement issues du kuduro, ce style cadencé s’harmonise avec diverses tonalités des musiques électroniques : la bass music, le grime, la drum and bass et la house. Un savant mélange qui fait vibrer les vitres des HLM du quartier, où DJ Marfox est le grand frère et le mentor de toute une génération. Désormais, ce mouvement musical sort du ghetto, grâce au travail des pionniers du label Principe Discos. Des DJ comme Marfox, Nervoso, Maboku, Firmeza ou encore Nigga Fox peuvent aujourd’hui balancer leur irrésistible rythmique au cœur de Lisbonne et dans les clubs du monde entier. Nous avons rencontré ces managers perspicaces, afin qu’ils nous racontent cette formidable ascension. Pedro Gomes, José Moura, Nelson Gomes et Márcio Matos ont tous pris le temps de répondre à nos questions, à seulement quelques jours de leur grande célébration mensuelle, Noite Principe

Comme les artistes dont vous vous occupez, avez-vous grandi dans la banlieue de Lisbonne ?
Pas vraiment, nous avons grandi, pour la plupart, dans différents endroits du pays. Seuls Nelson et Pedro ont vécu aux alentours de Lisbonne. Toute notre activité musicale est basée depuis toujours dans la capitale.

Read more


  • Newsletter

  • Out Now

  • Ad

  • We Heart You

  • Follow Us

  • Ad